Transfinito edizioni

Giancarlo Calciolari
Il romanzo del cuoco

pp. 740
formato 15,24x22,86

euro 35,00
acquista

libro


Giancarlo Calciolari
La favola del gerundio. Non la revoca di Agamben

pp. 244
formato 10,7x17,4

euro 24,00
acquista

libro


Christian Pagano
Dictionnaire linguistique médiéval

pp. 450
formato 15,24x22,86

euro 22,00
acquista

libro


Fulvio Caccia
Rain bird

pp. 232
formato 15,59x23,39

euro 15,00
acquista

libro


Jasper Wilson
Burger King

pp. 96
formato 14,2x20,5

euro 10,00
acquista

libro


Christiane Apprieux
L’onda e la tessitura

pp. 58

ill. colori 57

formato

cm 33x33

acquista

libro


Giancarlo Calciolari
La mela in pasticceria. 250 ricette

pp. 380
formato 15x23

euro 14,00
euro 6,34

(e-book)

acquista

libro

e-book


Riccardo Frattini
In morte del Tribunale di Legnago

pp. 96
formato cartaceo 15,2x22,8

euro 9,00
e-book

euro 6,00

acquista

libro

e-book


Giancarlo Calciolari
Imago. Non ti farai idoli

pp. 86
formato 10,8x17,5

euro 7,20
carrello


Giancarlo Calciolari
Pornokratès. Sulla questione del genere

pp. 98
formato 10,8x17,5

euro 7,60
carrello


Giancarlo Calciolari
Pierre Legendre. Ipotesi sul potere

pp. 230
formato 15,24x22,86

euro 12,00
carrello


TRANSFINITO International Webzine

(dialogue avec un masque sur la scène)

Danse masque danse

Fulvio Caccia

la nuit approche avec ses cortèges
de poussière, ses comètes lancinantes
ses ombres foudroyées

(1.01.2002)

Danse masque danse !

Plante ton cri babouin

très loin là-bas au faîte du silence

dans ce lieu vide

où tu surgis soudain

pour te saisir de moi

Danse masque danse !

Je bois tes rythmes

tes scansions, tes mouvements

tes fusions pour ne plus penser v
que la nuit approche avec ses cortèges
de poussière, ses comètes lancinantes

ses ombres foudroyées

La peur

au centre du grand rectangle vide

Tu fais bloc contre moi

Je suis là pourtant

près de toi face à toi

Tu ne me vois pas ?

Je suis si proche...

Tu entends ma respiration

tu ressens ma multitude

dans ce silence étouffé

où tu feins de m’ignorer

L’obscurité te protège de moi

de mon éclat, de mon désir

de mon anonymat

Tu fais semblant de t’éloigner

Danse masque danse

Alors tu prends possession

de l’espace entre nous

tu poses ton pied bien à plat pour sentir le rythme

la lenteur, la douleur qui monte de la terre inouïe

qui te sépare de moi

Tu décomposes le mouvement

le reprend sans le masque

pour m’éprouver encore

Danse masque danse

Ton corps devient méduse, algue

ondoiement, vibration sur la plaine

fenaison, vent dans les broussailles

offrande de la mer éblouie

où tu retournes sans cesse

comme dans le lit de la nuit pour m’attendre

Brûles-moi dans la sarabande de tes bras

enchaîne-moi à cet instant que sans cesse

tu recommences pour m’oublier

oublier le grondement du désir

la distance qui nous tient lieu de bouclier

de totem invisible

Et tu me regardes enfin

Tu n’as plus de masque

tu avances forte et libre

fière de ton corps multiple

tu succombes à ce qui est au delà de toi

Tu t’engages dans le chemin qui vient vers moi

Danse masque danse

Alors tu résistes encore

tu te cabres, te cambres, te tords

Tu recules pour ne pas choisir

Tu choisis de ne pas mourir

Non ! Reviens. Ne t’en vas pas

Reste encore un peu

Regarde-moi comme la première fois

N’aie pas peur. Ne crains plus la morsure du soleil

la scansion de la mort, le désir,

la vérité

Je suis toi Tu es moi

Danse masque danse

JPEG - 17.1 Kb
Hiko Yoshitaka, "Trou de mémoire", 1999, pastelli a olio su carta, cm 23x30

Les Lilas, France, 22 décembre 2001

Fulvio Caccia, poète, écrivain, journaliste, directeur de la revue "Combats".


Gli altri articoli della rubrica Poesia :












| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 16 |

30.07.2017