Transfinito edizioni

Giancarlo Calciolari
Il romanzo del cuoco

pp. 740
formato 15,24x22,86

euro 35,00
acquista

libro


Giancarlo Calciolari
La favola del gerundio. Non la revoca di Agamben

pp. 244
formato 10,7x17,4

euro 24,00
acquista

libro


Christian Pagano
Dictionnaire linguistique médiéval

pp. 450
formato 15,24x22,86

euro 22,00
acquista

libro


Fulvio Caccia
Rain bird

pp. 232
formato 15,59x23,39

euro 15,00
acquista

libro


Jasper Wilson
Burger King

pp. 96
formato 14,2x20,5

euro 10,00
acquista

libro


Christiane Apprieux
L’onda e la tessitura

pp. 58

ill. colori 57

formato

cm 33x33

acquista

libro


Giancarlo Calciolari
La mela in pasticceria. 250 ricette

pp. 380
formato 15x23

euro 14,00
euro 6,34

(e-book)

acquista

libro

e-book


Riccardo Frattini
In morte del Tribunale di Legnago

pp. 96
formato cartaceo 15,2x22,8

euro 9,00
e-book

euro 6,00

acquista

libro

e-book


Giancarlo Calciolari
Imago. Non ti farai idoli

pp. 86
formato 10,8x17,5

euro 7,20
carrello


Giancarlo Calciolari
Pornokratès. Sulla questione del genere

pp. 98
formato 10,8x17,5

euro 7,60
carrello


Giancarlo Calciolari
Pierre Legendre. Ipotesi sul potere

pp. 230
formato 15,24x22,86

euro 12,00
carrello


TRANSFINITO International Webzine

Une philosophie mystique ?

Christian Pagano
(22.06.2011)

Si l’on s’en tient au sens étymologique de « philosophie », amour de la sagesse, tel qu’inauguré par Pythagore, la philosophie est d’abord une mystique.
Mais, sortie de l’ère présocratique, la philosophie a subi une soumission au raisonnement, à la recherche du « réel ». Dans ce sens on peut opposer toujours un argument à un autre, mais non à l’amour… Ainsi depuis des siècles la discussion porte sur la « res » : la chose, le réel, la quiddité, etc. Cette variété de noms cache un objet X, insaisissable, mais dont pourtant on est bien conscient. Si bien que le réel apparaît (c’est le mot juste), ce je- ne-sais- quoi qui n’est pas tout à fait quelque chose en soi, ni quelque chose qui soit indépendant de nous, autrement comment pourrions- nous en parler ? .Mais si le réel n’est pas tout à fait une chose, ni tout à fait moi, ni même un « fait » précis en tant que tel, il faut bien admettre que nous avons un lien vivant avec lui, dans une forme distincte mais inséparable. Ce lien à l’œuvre, selon des auteurs mystiques, a une consistance. Ainsi sens et réel se rejoignent dans l’acte présent Cette attitude philosophique rime avec celle mystique, celle dont on peut toujours dire « ce n’est pas encore ça », mais avec lequel nous sommes solidement unis car elle nous interpelle constamment.
« Il y a assurément de l’inexprimable, disait Wittgenstein, et Einstein renchéri : "Le monde tel que nous le voyons n’est pas toujours le réel que nous croyons.
L’imagination est plus importante que la connaissance car la connaissance est limitée tandis que l’imagination englobe le monde entier, stimule le progrès et suscite l’évolution.
" L’imaginaire, d’ailleurs échappe à l’espace-temps. Mais si l’on n’arrive pas à dire tout à fait ce monde imaginaire, on peut néanmoins raconter l’expérience qu’on en fait dans un récit.
Ainsi la mystique réintroduit ces dimensions oubliées dans la philosophie, que sont l’histoire, sous forme de récit d’expérience, et une initiation volontaire.
Le «mysticisme », en effet, vient du mot grec muéô, (initier), qui donne aussi mystère, mystagogie. Il est relié au sacré qui, lui, est lié au secret…


Lire le texte intégral

Word - 61 Kb
Christian Antonio Pagano, "Une philosophie mystique ?"



JPEG - 170.4 Kb
Opera in bronzo di Christiane Apprieux

Gli altri articoli della rubrica Teologia :












| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |

30.07.2017