Transfinito edizioni

Giancarlo Calciolari
Il romanzo del cuoco

pp. 740
formato 15,24x22,86

euro 35,00
acquista

libro


Giancarlo Calciolari
La favola del gerundio. Non la revoca di Agamben

pp. 244
formato 10,7x17,4

euro 24,00
acquista

libro


Christian Pagano
Dictionnaire linguistique médiéval

pp. 450
formato 15,24x22,86

euro 22,00
acquista

libro


Fulvio Caccia
Rain bird

pp. 232
formato 15,59x23,39

euro 15,00
acquista

libro


Jasper Wilson
Burger King

pp. 96
formato 14,2x20,5

euro 10,00
acquista

libro


Christiane Apprieux
L’onda e la tessitura

pp. 58

ill. colori 57

formato

cm 33x33

acquista

libro


Giancarlo Calciolari
La mela in pasticceria. 250 ricette

pp. 380
formato 15x23

euro 14,00
euro 6,34

(e-book)

acquista

libro

e-book


Riccardo Frattini
In morte del Tribunale di Legnago

pp. 96
formato cartaceo 15,2x22,8

euro 9,00
e-book

euro 6,00

acquista

libro

e-book


Giancarlo Calciolari
Imago. Non ti farai idoli

pp. 86
formato 10,8x17,5

euro 7,20
carrello


Giancarlo Calciolari
Pornokratès. Sulla questione del genere

pp. 98
formato 10,8x17,5

euro 7,60
carrello


Giancarlo Calciolari
Pierre Legendre. Ipotesi sul potere

pp. 230
formato 15,24x22,86

euro 12,00
carrello


TRANSFINITO International Webzine

L’imaginaire symbolique: In Principio erat Verbum

Christian Pagano
(9.05.2011)

Il y a deux manières de prendre contact avec le réel. La manière directe, in praesentia, plutôt passive : la sensation, qui suppose une chose qui est déjà là (le Dasein selon Heidegger) provoquant toute forme d’émotions, de symptômes, de douleurs, de plaisirs, en somme tout ce qui est passion au sens passif. L’autre forme de connaissance est indirecte, in absentia de l’objet, par le truchement d’une image intérieure ou d’un signe. Elle se fait de façon plus ou moins arbitraire, voire créatrice, grâce à l’imagination en tant que passion active. Chez l’homme les deux aspects interfèrent constamment. L’imagination est t donc une connaissance reconnaissante, la seule vraiment humaine.


JPEG - 309 Kb
Hiko Yoshitaka, "Dogmatique occidentale", 2011, cifratipo, olio su carta

Le symbole, lui, est l’expression spécifique de l’Imagination créatrice. Il appartient à la catégorie générale des « signes » humains. Les animaux peuvent faire des signaux, par exemple laisser des traces plus ou moins intentionnellement, ainsi que manifester des symptômes de besoins instinctifs : faim, soif, peur,; désir de copulation… mais seul l’homme est capable d’interpréter ces signaux en tant que tels, de les reconnaître, de les compter et calculer de manière à accéder à une deuxième combinaison : la double articulation linguistique.
L’expression signes est donc la plus générique, mais elle est de plus en plus réservée aux signes linguistiques parfaitement arbitraires, formés par le couple signifiant- signifié, à jamais distincts mais indissociables, ayant une signification relativement précise, à la différence du symbole qui, comme le dit son nom, met expressément ensemble un élément matériel et un élément idéal ou spirituel qui n’entrera jamais dans l’ordre du sensible. En ce sens le symbole se marie avec l’art, dans la tentative de création d’un absolu.

Lire le texte intégral

Word - 78 Kb
Christian Antonio Pagano, "L’imaginaire symbolique"

Gli altri articoli della rubrica Teologia :












| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |

14.02.2017