Transfinito edizioni

Giancarlo Calciolari
Il romanzo del cuoco

pp. 740
formato 15,24x22,86

euro 35,00
acquista

libro


Giancarlo Calciolari
La favola del gerundio. Non la revoca di Agamben

pp. 244
formato 10,7x17,4

euro 24,00
acquista

libro


Christian Pagano
Dictionnaire linguistique médiéval

pp. 450
formato 15,24x22,86

euro 22,00
acquista

libro


Fulvio Caccia
Rain bird

pp. 232
formato 15,59x23,39

euro 15,00
acquista

libro


Jasper Wilson
Burger King

pp. 96
formato 14,2x20,5

euro 10,00
acquista

libro


Christiane Apprieux
L’onda e la tessitura

pp. 58

ill. colori 57

formato

cm 33x33

acquista

libro


Giancarlo Calciolari
La mela in pasticceria. 250 ricette

pp. 380
formato 15x23

euro 14,00
euro 6,34

(e-book)

acquista

libro

e-book


Riccardo Frattini
In morte del Tribunale di Legnago

pp. 96
formato cartaceo 15,2x22,8

euro 9,00
e-book

euro 6,00

acquista

libro

e-book


Giancarlo Calciolari
Imago. Non ti farai idoli

pp. 86
formato 10,8x17,5

euro 7,20
carrello


Giancarlo Calciolari
Pornokratès. Sulla questione del genere

pp. 98
formato 10,8x17,5

euro 7,60
carrello


Giancarlo Calciolari
Pierre Legendre. Ipotesi sul potere

pp. 230
formato 15,24x22,86

euro 12,00
carrello


TRANSFINITO International Webzine

Regards croisés sur l’immigration marocaine en Italie

"La straniera" de Younis Tawfik

Isabelle Felici
(15.06.2009)

« La straniera », a paru en 1999 chez l’éditeur milanais Bompiani, qui l’a republié depuis en édition de poche1. L’auteur, Younis Tawfik, un Iraqien établi en Italie, y propose un regard sur son propre parcours migratoire, à travers un personnage masculin dont le chemin croise celui d’une « sans papiers » marocaine. Le roman est parfaitement construit avec six chapitres dans lesquels le lecteur assiste aux rencontres racontées une première fois par le personnage masculin, dont le nom n’est pas révélé, puis par le personnage féminin, Amina. Chacun ajoute aussi le récit de sa propre vie, avant, pendant et après l’émigration. D’autres personnages gravitent autour d’eux : quelques Italiens et d’autres émigrés, surtout marocains, comme la narratrice, ou iraqiens, comme le narrateur, même si le nom de son pays est lui aussi tu tout au long du roman. En mettant en scène des étrangers, Younis Tawfik apporte un témoignage sur un aspect de l’immigration, marocaine notamment, à Turin. C’est sous cet angle que nous aborderons ici le premier roman de Younis Tawfik. Ce sont les regards croisés de tous ces personnages que nous proposons d’évoquer, les regards qu’échangent un homme et une femme arabes – c’est ainsi qu’ils se définissent tous deux –, en dehors des repères culturels de leur pays respectif, ceux qu’échangent les immigrés, en particulier les immigrés de confession musulmane, et les Italiens. Roman sur les amours impossibles du personnage masculin, nous verrons que le livre de Younis Tawfik remplit aussi une fonction pédagogique, celle de mieux faire connaître à son lectorat italien la culture des immigrés originaires des pays arabes qui, dans les dernières décennies, se sont installés en Italie ; nous verrons par ailleurs qu’il éclaire de l’intérieur la situation des immigrés en Italie, parfois même à la lumière de l’expérience migratoire italienne. Enfin, nous examinerons la façon dont il appréhende le dialogue entre les cultures, en particulier à travers les figures féminines du roman.

PDF - 327.2 Kb
cliquez ici pour lire le texte intégral

Gli altri articoli della rubrica Letteratura :












| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20 |

19.05.2017